Mon épaule me faisant souffrir suite au retour de ma tendinite, j'ai pris un peintre du comité de quartier pour faire les deux couches au plafond : le résultat n'est pas parfait, mais certainement mieux que si je l'avais fait moi (mode positif).
Le professionnel m'a dit que cela venait de ma peinture, pourtant la même que j'avais utilisée pour mes autres plafonds...

Puis j'ai attaqué l'enduit effet béton : j'avais choisi du "Masqu' Carrelage et Mur" sur les conseils du vendeur, mes murs n'ayant pas reçu le même traitement que ceux du salon (lissage en 3 passes) et étant juste poncés.

première couche d'enduit terminée
Sur le papier et les vidéos c'est super simple... sauf qu'avec la chaleur, mon perfectionnisme et mon épaule cela ne s'est pas passé comme prévu : après la première couche, je me suis vite aperçu que j'aurai du mal à voir un rendu lisse au touché.

grain d'enduit
Dès que l'on insiste un peu pour lisser, ça pèle ou se raie facilement. Entre les deux couches j'ai donc poncé à la main (oui oui avec ma tendinite) les 25 m2 de murs.
La deuxième couche n'a fait que confirmer ces difficultés, même en mouillant un peu le produit et en allant vite (5-6h par couche).

Déçu par le résultat (que l'on ne voit pas sur les photos) j'ai néanmoins retiré la bâche plastique, ayant envie d'avancer sur la suite.

deuxième couche d'enduit terminée
Pour le mur de la tête de lit, j'ai choisi de coller de grandes dalles de pvc, sorte de carrelage moderne.
Après quelques calculs j'ai vite compris que je ne devais pas partir du bas (sol pas droit) et que même du haut je devrais découper une partie en largeur afin de ne pas tomber entre 2 joints sur les prises... Heureusement le plafond lui est de niveau.

pose de la première dalle

Toujours dans mes habitudes de faire ceinture et bretelles, j'ai rajouté des clips agrafés tout au long de la pose des dalles, afin de m'assurer de leur stabilité au moins le temps de la prise de la colle.
Les coupes se font simplement avec une scie sauteuse et une lame type métal, les dalles étant trop épaisses pour être "cassées" comme celles du sol de la chambre d'Emilie.

trois lignes de dalles posées
Après 3 lignes, revient l'heure des calculs afin que les trous de scie cloche (interrupteur et prises) tombent dans une dalle et non sur le bord vertical.
La dernière ligne m'a pris le plus de temps, car ne voulant pas mettre de plinthes, j'ai du suivre au plus près le sol (pas droit) et surtout les trous devaient tomber exactement en face de ceux déjà existant dans le placo, car les fils y étaient déjà.

mise en place de l'électricité

Au final, même si ce fut long, le rendu est vraiment sympa et en plus tout fonctionne (toujours) !

mur terminé, tout fonctionne

Voilà près de 3 mois que je dors dans le salon... mais je vais pouvoir bientôt regagner ma chambre :)

Prochaines étapes :
- bouchage des manques dans le parquet
- montage des meubles
- poses des plinthes
- aménagement des meubles
- remontage du lit
- etc ...